sasaki_sensei_004

Récemment j’ai pu remettre la main sur d’anciennes notes et dans la mesure où j’y trouve un intérêt, je vais essayer de vous les faire partager.

Le 2 septembre 1995, dans le petit village de Bras (Var) se déroula la cérémonie d’inauguration du Shumeikan, le dojo de Tamura sensei. La cérémonie shinto qui eu lieu ce jour-là se fit sous la direction de Sasaki Masando, 8ème dan d’aikido, disciple du fondateur et également prètre du Yamakage Shinto. Sasaki sensei est décédé l’année dernière en 2013 et apparait notamment dans l’ouvrage Budo no kokoro.

Tamura-Nobuyoshi-Sasaki-Masando

Tamura sensei au côté de Sasaki sensei

La revue Seseragi publia à l’époque deux textes, le premier de la main de Tamura sensei présentait Sasaki sensei, le deuxième était la transcription-traduction des paroles que prononça Sasaki sensei à l’occasion de la cérémonie. Ce sont ses deux textes que je vous propose aujourd’hui. En espérant que vous y trouviez de l’intérêt. Ils permettent en effet de se faire une idée simple et naturel de l’esprit qui anime le shinto, un esprit profondément inscrit dans la culture japonaise, et notamment dans le budo.

tamura_2@2x

(Sasaki sensei) Il a pratiqué la purification et la méditation sous les cascades et le zazen. C’est un être libéré qui est aujourd’hui grand prêtre d’un sanctuaire shinto. Il était déjà venu en France à l’invitation du ministère de la culture en tant que représentant du shinto lors d’un colloque international sur la renaissance de l’Humanisme. Il a eu la bonté de bien vouloir accepter de venir célébrer le rituel shinto de consécration du dojo Shumeikan et d’exposer l’essence de la religion shinto.

Le shinto est le Kannagara no michi – la voie naturelle des choses. C’est l’experience de la puissance directe du sacré.

Bien que l’on classe le shinto parmi les religions, il ne faut pas entendre par là une religion au plus strict du terme. Il n’y a ni fondateur, ni livre sacré, ni corps de doctrine. Je crois que c’est le produit de la transmission et de la conversation des traditions culturelles japonaises. On y vénère les ancêtres et la nature. On y reconnait la nature divine de tous les aspects de la création, ce qui peut faire penser au polythéisme ou au panthéisme, mais il y a dans le shinto un aspect purificateur qui n’est pas sans rapport avec le monothéisme. Les dieux n’ont pas construit le monde mais lui ont donné naissance. Le monde est issu du corps des dieux.

Les dieux et les hommes sont parents et enfants d’une même famille, du même sang. Les hommes et la nature sont frères et soeur. Le cosmos est une seule famille dont les membres se doivent respect, assistance et amour et où la bagarre n’a pas sa place.

Créer, faire pousser, développer est le mouvement naturel de la nature. Le malheur, la destruction en sont l’antithèse qu’il faut éloigner par la purification afin de remettre la vie sur le chemin de l’expansion. Le mode de vie juste est de vivre l’instant dans la clarté et la joie. Le shinto est donc une philosophie pratique de la vie.

Tamura Nobuyoshi

sasaki_sensei_002

Cérémonie shinto dirigée par Sasaki sensei. En arrière-plan, Tamura sensei, Stéphane Benedetti, Tamura Rumiko et Yamada sensei.

Les paroles prononcées par Sasaki sensei lors de la cérémonie shinto d’inauguration:

Ils sont descendus par ce pillier, sur cet autel couvert d’offrandes, les dieux dont le nom exalté est ineffable. Que les dieux créateurs du ciel et de la terre, que les dieux protecteurs de la France, que les dieux et génies de Bras, que le grand esprit de l’aikido, que les génies de cette maison répondent à cette prière.

Aujourd’hui, maître Tamura Nobuyoshi, shihan d’aikido, a construit le dojo Shumeikan grâce à la protection de ces dieux et aux actes bénéfiques de ses ancêtres. En témoignage de reconnaissance, ces offrandes sont offertes afin que les dieuxapportent leur bienveillante protection contre les accidents, incendies, tremblements de terre et inondations.

Les progrès de la science et de la technique ont accéléré le temps. L’économie et la politique ont pris une dimension mondiale. La science et la civilisation ont belle apparence mais la vertu divine en l’Homme s’est obscurcie, l’étiquette, la morale, la vertu et la volonté se sont dégradées. Ne pensant qu’au profit, les hommes se détournent de la justice, provoquant de multiples souffrances.

En ces temps, les règles de l’univers exprimées en terme de Budo par l’aikido, indiquent le principe de la création, du cycle de la nature, de l’origine unique des êtres vivants. Seul l’Homme est animé par les dieux d’un coeur qui peut comprendre que la Nature est une seule famille qui vit et se développe ensemble. L’Homme doit éveiller ce coeur. Eduquez en ce lieu des hommes qui répondent à l’idéal du Bushido, la double voie du lettré et du guerrier.

La destruction des familles, les guerres qui détruisent la Terre, trouvent leurs origines dans des religions et des idéologies totalitaires. Ce n’est que par la profonde compréhension de ces causes que l’on pourra faire progresser la santé et l’harmonie dans des familles qui engendrent la paix sur Terre. Seul, on ne peut rien accomplir, mais il faut bien que quelqu’un soit à l’origine de l’action.

Je prie donc pour que le dojo Shumeikan accueille toujours plus nombreux ceux qui oeuvreront pour la paix sur Terre.

sasaki_sensei_003

Written by Eric Grousilliat

Débute la pratique de l'aikido en 1988. En 1993, rencontre avec Tamura Nobuyoshi sensei dont il va suivre l'enseignement jusqu'au décès de ce dernier en 2010. Tamura sensei lui délivre le 4e dan en 2009. S'installe au Japon, à Tokyo en 2008, et poursuit la pratique de l'aikido au Tendokan...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *