IMG_0098Dimanche 8 février 2015, s’est déroulé la 38ème édition de ce qui est sans doute le plus important évènement, en terme du nombre de participants et de membres du public, dans le monde des écoles anciennes japonaises: le Nihon Kobudo Enbu Taikai (grand rassemblement de démonstrations des budo anciens du Japon).

A chaque fois qu’a lieu ce grand rassemblement, c’est l’immense Nihon Budokan en plein coeur de Tokyo qui reçoit dans ses murs plusieurs dizaines d’écoles d’arts martiaux anciens (35 écoles précisément dimanche dernier).

J’avais déjà assister à un précédent rassemblement de ce type en 2009, mais je dois dire que j’avais été assez déçu. En effet, le gigantisme du Nihon Budokan fait qu’on observe souvent les démonstrations d’assez loin et d’assez haut, difficile parfois d’apprécier pleinement les démonstrations. De plus, l’attrait de certains passages est très variables, on passe du dynamique au commique avec aussi très souvent du soporifique. Je garde de meilleurs souvenirs du Taikai 2009 de mon voisinage avec Kimura sensei du Sagawa dojo, de ma discussion avec Léo Tamaki, lui aussi également venu en spectateur, ou encore de ma surprise d’apercevoir parmi la foule des démonstrateurs Jaff Raji en compagnie de ses codisciples du’une école de Iai.

Pourtant, dimanche dernier, j’ai véritablement apprécié d’être présent. Tout d’abord, malgré le temps pluvieux, le public était ,me semble-t-il, venu en nombre (en toute relativité cependant, la démonstration annuelle de l’Aikikai qui se déroule dans le même lieu au printemps attire infiniment plus de monde). De plus, j’ai ressenti une plus grande intensité lors de certaines démonstrations, moins de temps mort également. Et finalement, je me suis concentré cette année sur la prise de clichés photographiques, laissant la vidéo a des gens véritablement doués et équipés pour cela, comme l’ami Guillaume Erard, lui aussi présent à l’appel. Guillaume a d’ailleurs très rapidement mis en ligne la démonstration de Daito ryu de Kondo sensei.

Il est bon de signaler que l’ensemble des démonstrations se déroule sur près de 5h, de 11 à 16h avec une pause d’une demi-heure, je n’ai pas observé le tout début des représentations.

Les écoles représentées ce jour-là furent dans l’ordre:

  1. Ogasawara ryu kyuba jutsu
  2. Shingyoto ryu kenjutsu
  3. Kito ryu jujutsu
  4. Sekiguchi ryu batto jutsu
  5. Higoko ryu naginata
  6. Toda ryu kenjutsu
  7. Shibukawa ichi ryu jujutsu
  8. Kanshin ryu iaijutsu
  9. Chikubushima ryu bojutsu
  10. Yagyu shingan ryu kacchu heiho
  11. Hokushin itto ryu kenjutsu
  12. Shosho ryu yawara
  13. Shojitsu kenri kataichi ryu kacchu batto jutsu
  14. Saburi ryu sojutsu
  15. Tatsumi ryu
  16. Takenouchi ryu jujutsu
  17. Yoshin ryu Naginata jutsu
  18. Hoki ryu iaijutsu
  19. Tennen rishin ryu kenjutsu
  20. Ryukyu oke hiden motobu udoundei
  21. Sekiguchi shinshin ryu jujutsu
  22. Suio ryu iai kenpo
  23. Fuden ryu sojutsu
  24. Tamiya ryu  iaijutsu
  25. Hontai yoshin ryu jujutsu
  26. Kurama ryu kenjutsu
  27. Araki ryu kenpo
  28. Muhi muteki ryu jojutsu
  29. Muso jikiden eishin ryu iaijutsu
  30. Takagi ryu jujutsu / kukishin ryu bojutsu
  31. Negishi ryu shuriken jutsu
  32. Daito ryu aikijujutsu
  33. Ryukyu kobujutsu
  34. Tenshin shoden katori shinto ryu kenjutsu
  35. Yo ryu hojutsu

Voici donc quelques clichés et commentaires pour vous faire revivre l’évènement.

Chaque année, les démonstrations d’ouverture et de cloture sont toujours les mêmes. C’est l’antique art du tir à l’arc à cheval (Kyuba jutsu) de l’école Ogasawara ryu qui débute les festivités et un prémisse de modernité, l’école Yo d’artillerie (Hojutsu) qui met fin à la journée.

Malheureusement, le Nihon Budokan ne peut accueillir de véritables chevaux en son sein, c’est donc depuis une monture de bois qu’on lieu les tirs à l’arc…cela diminue beaucoup l’intérêt du spectacle et il est préférable de chercher à assister à une démonstration en extérieur comme à Kamakura ou au Meiji jingu.

IMG_0186

La foudre et plus encore le tonnerre

La démonstration de Yo ryu hojutsu est quand à elle beaucoup plus impressionnante…pour les oreilles. En effet, tirer des munitions de papier avec un canon portatif dans un dôme accueillant parfois des concerts  de grandes stars ne passe pas inaperçu…loin de là !

IMG_9921

IMG_9907

Le Yoshin ryu, une école de Naginata et de lance créée en 1660 est assurément la touche féminine de la journée. La majorité des membres présents de l’école sont en effet de jeunes femmes qui manient avec dynamisme le naginata, parées de ravissants kimonos multicolores, ce qui à coup sur, contraste avec l’austérité des tenus des autres écoles…une démonstration sympathique.

IMG_9895

IMG_0033

Les élèves du Fuden ryu, aussi connu comme le Takeuchi ryu sojutsu, furent les maîtres de la lance de l’Enbu Taikai. Le maniement de cette arme très encombrante est toujours très intéressant à regarder.

IMG_0038

IMG_0148

 Les représentants du célèbre Tenshin shoden katori shinto ryu firent une démonstration de qualité comme d’habitude.

IMG_0167

IMG_0072

Le problème de certaines démonstrations de Kobujutsu vient souvent de la lenteur d’exécution, du manque de dynamisme ainsi que l’imperceptibilité de certaines actions, ce qui fait que l’oeil extérieur a bien souvent du mal a deviné la richesse qui se trouve dans ces pratiques. Pourtant, ce ne fut pas le cas pour le Jujutsu du Sekiguchi shinshin ryu, une école du 17ème siècle que j’avais évoqué ici, et dont le soke Sekiguchi Yoshio démontra avec précision l’efficacité.

IMG_0098

IMG_0128

Le lancer de Shuriken était présenté par l’école Negishi ryu qui rappelons-le est en lien avec la pratique d’Iwama (cf Aikido et Shurikenjutsu).

J’étais malheureusement  assis derrière l’unique cible de la démonstration…donc pas de commentaire 😉

IMG_0113

Certaines écoles de Iaijutsu viennent souvent en force…ce fut le cas du Muso jikiden eishin ryu iaijutsu.

D’autres se contentaient d’un nombre plus restreint.

IMG_0004

IMG_0070

IMG_9881

IMG_0060 IMG_0044 IMG_9870

Written by Eric Grousilliat

Débute la pratique de l'aikido en 1988. En 1993, rencontre avec Tamura Nobuyoshi sensei dont il va suivre l'enseignement jusqu'au décès de ce dernier en 2010. Tamura sensei lui délivre le 4e dan en 2009. S'installe au Japon, à Tokyo en 2008, et poursuit la pratique de l'aikido au Tendokan...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *