Même s’il semble que le travail à genoux en Aikido soit de moins en moins fréquent, quand il n’est carrément pas absent, au sein des dojo, c’est une pratique que j’apprécie et que j’entend conserver le plus longtemps possible pour moi-même et mes élèves.

1513234_574102865997656_1705349341_n

A ce titre, la vidéo de Tamura sensei qui suit est encore une fois un véritable trésor d’enseignements des choses fondamentales.

Tourné au cours d’un stage que donnait sensei en Russie en 1998, ce film présente de très importantes explications sur le travail à genoux, aussi bien des choses qui me semblent être connu de tous ceux qui travail en suwari waza que des choses enseignées plus rarement comme la façon de se déplacer pour recevoir un diplôme, la façon correcte de placer ses genoux avant de se relever, etc.

 

1524643_662594140481861_3308278292863369481_n

Lorsqu’on demande à un pratiquant l’intérêt, la raison du travail en suwari waza, l’argument-type par excellence est qu’il s’agit d’une manière de se renforcer (tanren) le bas du corps. C’est sans doute vrai, mais cela amène en général à croire que Suwari waza consiste à effectuer à genoux, donc en shikko, des déplacements de la même amplitude (voir même d’une amplitude supérieure) que ceux effectués debout.

Je pense que ce trouve l’origine des dégats importants que subissent des pratiquants de tout âge aux niveaux des genoux.

1392829_554389017969041_153333301_n

 

L’un des points clés illustré par Tamura sensei dans la vidéo ci-dessus est l’économie de gestes ainsi que bien entendu le maintien d’un shisei juste et correct.

Si on observe attentivement les mouvements de Tamura sensei que ce soit pour se relever et s’asseoir en seiza, que ce soit pour se tourner (ou se retourner) depuis la position assise, ou bien encore pour réaliser les divers shikko 膝行 (marche avant, marche arrière, marche pour paller prendre son diplôme), tout est un rappel à l’ordre du crédo: enlever l’inutile.

 

10552405_938449299563009_1164882661797174987_n

Written by Eric Grousilliat

Débute la pratique de l'aikido en 1988. En 1993, rencontre avec Tamura Nobuyoshi sensei dont il va suivre l'enseignement jusqu'au décès de ce dernier en 2010. Tamura sensei lui délivre le 4e dan en 2009. S'installe au Japon, à Tokyo en 2008, et poursuit la pratique de l'aikido au Tendokan...
Read more

5 Comments

Antonino

Hello Eric, congratulations on the new layout of your blog. The article of kneeling work of Tamura sensei I liked a lot. He explains very clearly how to move in Sikko; forward, backward, left and right. This is exactly how I have learned in Abashiri, the only difference is that the first movement of the leg is a little wider. We all lovers and practitioners of Japanese tradition we practice in this way. Thanks, as always, of this article.
Antonino

Reply
Lucien Merlet

Merci pour cet hommage à Maître Tamura dont je suis aussi le disciple, et en l’honneur duquel j’ai écrit le site « merci-sensei.fr »

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *