Entre son arrivée dans le port de Marseille, le 13 novembre 1964 et sa disparition, le 9 juillet 2010, Tamura Nobuyoshi sensei passa un peu plus de 45 ans en France.

Un quasi-demi-siècle, où il marqua profondément de son empreinte l’aikido français et européen. Deux vidéos apparues récemment en ce début d’année 2017, illustrent merveillement la pratique et l »évolution de son aikido.

Le tout premier film, issu des archives de l’Institut Nationale de l’Audiovisuel (INA), est un court reportage à l’occasion de la visite du député du Rhône au Centre Lyonais des Arts Martiaux (CLAM), un dojo fondé la même année (1965).

Tamura sensei, 32 ans à l’époque, démontre son aisance à genoux avec le travail Hanmihandachi waza, tout comme dans les documents illustrant cet article, ainsi que son affinité avec le travail au jo et au bokken. Pour cette toute dernière partie, il s’agit d’une prestation hautement symbolique car c’est le grand Noro Masamichi sensei, l’un des pionniers de l’aikido en France et créateur du Kinomichi, qui sert de partenaire à Tamura sensei…mythique.

A noter, que l’on peut pleinement apprécier l’aikido de Noro sensei à travers un autre film datant de la même année, toujours au CLAM.

 

 

Quarante ans, quarante années d’un développement ardu et inlassable de l’aikido en France et en Europe, séparent ces films de celui qui va suivre.

En janvier 2005, durant un stage Hauts Gradés, dans son dojo de Bras, Shumeikan, Tamura sensei aborde une fois de plus les points essentiels de l’aikido. Grâce à la traduction de feu Daniel Boubault, chacun est capable de comprendre l’importance des concepts évoqués, le non-usage de la force, l’unité du mouvement et de l’action, la nécessité que la pratique évolue avec l’expérience, l’absence d’appui sur le sol, la manière correcte de marché, etc.

Je laisse chacun profiter pleinement de ces enseignements.

Written by Eric Grousilliat

Débute la pratique de l'aikido en 1988. En 1993, rencontre avec Tamura Nobuyoshi sensei dont il va suivre l'enseignement jusqu'au décès de ce dernier en 2010. Tamura sensei lui délivre le 4e dan en 2009. S'installe au Japon, à Tokyo en 2008, et poursuit la pratique de l'aikido au Tendokan...
Read more

4 Comments

Antoine Zacarias

Photos et vidéos bien connues mais redécouvertes à chaque fois avec un réel plaisir.
Merci à toi pour le partage de tes recherches et le plaisir de les lire

Reply
Eric Grousilliat

Merci Antoine,

Pour ce qui est des vidéos, notamment celles de 1965, je ne suis pas sur qu’elles soient aussi bien connues que cela. Personnellement je l’ai ai découvert il y a très peu de temps…bon, cela ne prouve pas grand chose, hein 🙂

Au plaisir

Reply
BROCHOT Gilles

merci beaucoup pour ces articles d’une grande profondeur!!!
Leur richesse me permet d’enrichir ma pratique, ainsi que ma réflexion sur l’Aîkido et le Budo.
Mais aussi de m’imprégner de cette culture, de cette âme propre au Japon.
et enfin, surtout !!! de rester connecter avec cet impalpable, que Sensei TAMURA infusait en chacun de nous.
Et pour cela « GRATITUDE »
Merci!

Reply
Eric Grousilliat

Merci infiniment pour la lecture et pour ce gentil commentaire, Gilles.

La rencontre avec Tamura sensei fut pour moi, comme pour tant d’autres, profondément marquante, j’essaie simplement de parler des choses qui me touchent.

Au plaisir.

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *