Un nouveau projet se réalise. Avec une mère travaillant au sein d’une bibliothèque, j’ai vécu mon enfance entouré d’ouvrages divers et variés. Des classiques de la BD aux encyclopédies, en passant par les romans, de la fin de l’école jusqu’au retour à la maison j’avais un accès privilégié à des trésors.

C’est d’ailleurs suite à la découverte d’un épais ouvrage relié consacré aux arts martiaux du Japon que j’ai pu découvrir l’aikido. J’ai encore bien en mémoire la couverture de cuir rouge et les photos d’illustration avec Mr Christian Tissier.

De là, bien sûr, vient un amour pour les livres…leur contenu bien entendu mais également l’objet.

Et c’est tout naturellement qu’après quasiment dix années à rédiger des articles en relation avec le monde et le domaine martial, l’idée et l’envie de réaliser mon propre ouvrage a soudainement germé. En me basant sur des thèmes et sur des recherches effectués pour le site Budoshugyosha, j’ai rapidement trouvé la direction à emprunter.

Par l’aikido, coeur de ma passion et centre de ma pratique, j’en suis venu à m’intéresser à une multitude de domaines, l’histoire japonaise, la science du corps, les mythes et légendes, les concepts philosophiques et spirituels, etc. Un véritable carrefour aux multiples chemins, la croisée des chemins…le titre était trouvé.

Bien des thèmes pouvaient être abordés, bien des sujets approfondis mais il faut savoir de restreindre, surtout pour un premier essai. La croisée des chemins a pour modèle de base les quatre branches d’une croix, et c’est sans véritablement le vouloir, je crois, que quatre grands axes se sont profilés.

  • Tout d’abord, une plongée au sein des Koryu bujutsu, ceux qui à mon avis ont pu exercer une influence sur Ueshiba Morihei (j’ai volontairement écarter le Daito ryu car je ne suis pas le plus compétent pour en parler)
  • Puis un survol des légendes shinto et des concepts qui y sont rattachés, notamment l’influence de l’Omoto
  • Un gros zeste d’histoire où j’ai tenté d’emmener le lecteur dans les plaines mongoles de l’année 1924, pour y observer le gourou Deguchi Onisaburo et son garde du corps, Ueshiba Morihei
  • Et finalement la présentation de certains personnages parfois peu connus qui ont, chacun à leur manière, influés sur l’aikido tel que nous le connaissons

En espérant que le livre « Aikido, à la croisée des chemins » plaira à ses lecteurs. Je vous donc à bientôt.

Petite précision:

Pour l’instant le livre est commandable via le site des éditions du Net mais devrait prochainement être disponible chez Amazon, Chapitre, Dilicom et à la Fnac. Egalement sur l’Apple Store et Kindle.

Written by Eric Grousilliat

Débute la pratique de l'aikido en 1988. En 1993, rencontre avec Tamura Nobuyoshi sensei dont il va suivre l'enseignement jusqu'au décès de ce dernier en 2010. Tamura sensei lui délivre le 4e dan en 2009. S'installe au Japon, à Tokyo en 2008, et poursuit la pratique de l'aikido au Tendokan...
Read more

6 Comments

Antonino

Bonjour Eric, aujourd’hui j’ai téléchargé ton livre Aikido, à la croisée des chemins au format Kindle d’amazon. Je prévois de le lire attentivement, mais je dois le traduire avec Google Trasletor (HAHAHAH). Comme vous l’avez écrit, vous avez délibérément négligé le chapitre sur Daito-ryu aikijujutsu, péché de cette façon les chapitres sur les anciennes écoles auraient été complètes. Je t’écrirai bientôt. Bonne keiko

Reply
Eric Grousilliat

Bonjour Antonino,

Merci beaucoup, c’est un honneur.
J’espère que vous trouverez mon livre intéressant…bonne chance avec Google Translate

Reply
Antonino

Bonjour Eric, pour l’instant, bien sûr, j’ai lu le chapitre sur Takeda Tokimune, Il est complet et donne assez d’informations pour comprendre l’homme et son travail. compliment!
Bien sûr, je continuerai à lire les autres chapitres.
Bonne keiko

Reply
FERREIRA

Bonjour,
Je viens de terminer votre livre et je me suis régalé (même s’il possède quelques coquilles orthographiques^^).J’avais lu le livre de Mr Gaurin sur l’histoire de l’aïkido ( très intéressant également) et celui-ci le complète très bien en y apportant des points de vue différents qui ont le mérite de parler de choses peu abordées ( en langue française en tout cas).
Voilà encore plein de sujets à approfondir,
Merci,
Michaël

Reply
Eric Grousilliat

Bonjour et merci pour le commentaire.

Oui, désolé pour les erreurs, elles ont été depuis identifiés mais le système d’auto-édition que j’ai utilisé pour mon ouvrage, nécessite que je débourse une certaine somme pour modifier le document, je n’ai pas pu le faire pour le moment.

Effectivement, mon attention était effectivement d’aborder des sujets rarement discutés ou quelques peu méconnus du grand public, et ainsi d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche.
Lorsque j’ai rédigé « Aikido, à la croisée des chemins », le document original était plus volumineux, mais à l’époque, j’ai pensé que cela faisait trop, au final, une fois la version papier entre les mains…alors sans doute une version améliorée, corrigée et amplifiée verra-t-elle le jour…ou alors un volume 2 qui sait?

Olivier (Gaurin) et moi avons souvent l’occasion de nous croiser et nous nous étions même entretenu sur une partie de l’histoire de l’aikido pour son dernier ouvrage…Histoire et philosophie de l’aikido…j’imagine que c’est à cet ouvrage auquel vous faites allusion.

Merci encore et bonne journée.

Amicalement

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *