Voici la suite et fin de l’article consacré à la méthode Jikyojutsu, un ensemble de 31 exercices de renforcement, tel au’expliqué par son fondateur Nakai Fusagoro. La première partie étant ici.

Seizième mouvement

Se tenir droit et étendre naturellement les bras. En se servant de l’élan, les monter et les descendre comme illustré.

Précisions

Répétez 20 fois en avant et en arrière. Les deux pieds dessinent un angle de 60° et l’espacement entre les deux talons est de 6cm environ (2 sun)
En maintenant l’espacement entre les bras de la largeur des épaules, on les tend en mettant suffisamment de force et on effectue le mouvement avant-arrière.
Il ne faut pas déséquilibrer la posture et plier les coudes.

Dix-septième mouvement

A partir d’une posture identique au seizième mouvement, tout d’abord, comme dans (1), faire environ dix rotations en avant avec le bras droit, puis dix rotations en arrière.
Faire, comme dans (2), le même genre de mouvements avec le bras gauche.

Précisions

Ne pas mettre de force dans les bras, faire de rapides rotations comme pour jeter les bras en se servant de leurs poids. Il faut de plus veiller à ne pas briser la forme de corps et à ne pas plier les coudes.
Lorsqu’une personne éprouve des difficultés à effectuer les rotations d’épaules ou bien qu’elle plie les coudes, c’est signe d’un dysfonctionnement dans le corps et il faut poursuivre l’entraînement sans paresser.

Dix-huitième mouvement

Faire des rotations avant-arrière des deux bras en même temps. Tout d’abord, 10 fois environ comme dans (1), puis ensuite, 10 fois dans l’autre sens, comme dans (2)

Précisions

Faire les rotations de la même manière que dans le mouvement précédent sans mettre de force. Lorsqu’on fait ce mouvement, effectuer les rotations uniquement avec les bras et les épaules est signe d’un dysfonctionnement dans le corps, auquel on peut remédier en accumulant de la pratique.

Dix-neuvième mouvement

Avec une posture telle que illustrée en (1), on frappe tout d’abord l’arrière de l’épaule gauche avec la paume droite, puis aussitôt avec cette même main, en se servant de l’élan, on revient et on frappe le dos du dos de la main. Puis on répète.

Précisions

Le dessin illustre le mouvement effectué avec la main droite. On fait ensuite de la même manière avec la main gauche. On effectue 10 répétitions environ de chaque côté.
Sans mettre de force dans les bras, on utilise l’élan en vrillant les hanches. On frappe le plus en arrière possible lors du retour de la main.

Vingtième mouvement

En premier, comme dans (1), en frappant l’arrière de l’épaule gauche avec la main droite, on frappe dans le même temps son dos avec le dos de la main gauche.
Ensuite, avec l’élan, comme dans (2), on inverse, frappant l’arrière de l’épaule droite avec la main gauche et en même temps le dos avec le dos de la main droite. Puis on répète.

Précisions

On effectue environ 20 répétitions. On utilise l’élan avec les hanches comme dans le dix-neuvième mouvement.

Vingt-et-unième mouvement

Comme dans (1), on rapproche les jambes et on fléchit un peu les genoux. On saisit la pointe des orteils à deux mains. Comme illustré en (2), on étend les hanches en étirant les genoux avec élan.

Précisions

Nombre de répétition, environ 10 fois.
Les personnes qui au début éprouvent des difficultés à étirer les genoux, souffrent sans doute d’un dysfonctionnement dans le corps. Cela se rectifie par la pratique.

Vingt-deuxième mouvement

Comme dans le dessin (1), avancez le pied gauche (droit) de 5-10 cm, mettez les deux mains sur les hanches et maintenez ainsi la position.
Orientez le corps de face en tournant les hanches comme dans le dessin (2). Se cambrer en arrière comme dans le dessin (3).

Précisions

Répétitions: 6 fois à droite et à gauche.
Agir de manière à ne pas plier les genoux en arc-boutant suffisamment les jambes.

Vingt-troisième mouvement

La position préparatoire est illustré en (1)
Comme dans le dessin (2), plier sur le côté gauche le haut du corps jusqu’à atteindre du bout des doigts le bas des genoux. En se servant de l’élan, pliez le corps sur le côté droit comme dans (3)

Précisions

Répétez le mouvement 10 fois de chaque côté. Il ne faut pas se pencher en avant et il ne faut pas écarter les bras du corps.

Vingt-quatrième mouvement

Comme en (1), se tenir droit debout en rassemblant les jambes.
En conservant le dessous du pied en contact avec le sol, descendre avec élan jusqu’à atteindre les talons, et cela sans ouvrir les genoux (dans le même temps, étendre les deux bras en avant)
Revenir à la posture illustrée en (1) et répétez le mouvement.

Précision

Répétez 20 fois.
Les personnes qui éprouvent des difficultés à le faire sans mettre de force dans les jambes, peuvent s’aider en se tenant des deux mains à un support approprié, comme dans le petit dessin.
On recule d’un pas en étirant les bras. Il convient que les deux bras se retrouvent parallèles à la ligne passant par les hanches.

Comme dans (1), se tenir droit en ouvrant les jambes.
Comme dans (2), abaissez les fesses plus bas que les genoux et en même temps balancez les deux mains en avant, comme un coup de poing (Vue de face illustrée sur le petit dessin)

Avec l’élan, revenez à la position de départ puis répétez.

Précisions

Répétez 20 fois.
Ne pas se pencher en avant lorsqu’on abaisse les fesses. Si on y arrive pas au début, on se contente d’abaisser les fesses au maximum sans perdre
la bonne attitudeRépétez 20 fois.
Ne pas se pencher en avant lorsqu’on abaisse les fesses. Si on y arrive pas au début, on se contente d’abaisser les fesses au maximum sans perdre la bonne attitude.

Vingt-sixième mouvement

Débutez debout dans la position illustrée en pointillés. Ouvrir les jambes petit à petit.

Précisions

Répétez deux fois. Ne pas se pencher en avant.
Là encore, une personne éprouvant des difficultés peut se servir de quelque chose pour s’accrocher.

Vingt-septième mouvement

Comme dans le dessin, les deux mains en contact avec le haut des genoux, étendez les bras, levez uniquement les épaules et abaissez les fesses.
Faites un mouvement de haut en bas en abaissant les hanches jusqu’à la région dessinée en pointillés.

Précisions

Répétez 10 fois.
En montant et en abaissant les hanches, écartez suffisamment les bras de manière à ne pas plier les coudes. Le petit dessin illustre la position lorsqu’on a abaissé les hanches.

Vingt-huitième mouvement

Avec élan, balancez les deux bras sur la gauche (droite) comme dans le dessin (1). Grace au poids des bras, balancez-les dans la direction opposée en tournant les hanches, tel qu’illustré dans le dessin (2). Répétez.

Précisions

Répétez 20 fois.
Écartez les pieds de 20-30 cm, balancez les bras avec le corps sans mettre de force. Vrillez les hanches avec élan. Ne modifiez pas la position des pieds.

Vingt-neuvième mouvement

Pour commencer, abaissez les fesses en s’asseyant dans l’espace des deux jambes. Comme illustré en (1), s’allonger en tombant en arrière. Etendre les deux mains jointes de façon à ce que les deux bras touchent les oreilles.
Comme dans (2), rapprochez les genoux en les levant un petit peu et frappez le sol avec. Répétez.

Précisions

Répétez entre 20 et 50 fois.
Une personne ayant des difficultés à exécuter la posture, ou bien qui ouvre les genoux peut s’aider d’un oreiller afin de s’étirer. Se baser sur le dessin. Ne pas plier les coudes.
Pour parvenir à la maîtrise, on peut répéter 100 fois.

Trentième mouvement

Pour commencer comme dans la ligne d’illustrations du milieu, disposez les jambes (1) en s’asseyant et en les étirant en avant. On place les deux mains à droite et à gauche dans le même temps.
Comme dans (2) (3), balancez les deux jambes en arrière avec élan jusqu’à toucher le sol avec les orteils. Avec l’élan, agir comme dans (4) puis répétez de nouveau (1)(2)(3) et (4)

Précisions

Répétez 6 fois. Ne pas pliez les genoux, ne pas les ouvrir. En cas de difficulté, accumulez de la pratique quotidienne.
(NdT: dans l’ouvrage, il existe une version à destination de la gente féminine, sans doute en rapport avec la pudeur et la décence de l’époque. Je me contenterais de publier les illustrations sans le texte)

Trente-et-unième mouvement

Comme dans (1), rangez les jambes en se tenant droit, les deux bras parallèles au corps. Tel illustréComme dans (1), rangez les jambes en se tenant droit, les deux bras parallèles au corps. Tel illustré en (2), sauter avec élan en levant les deux épaules. en (2), sauter avec élan en levant les deux épaules.

Précisions

Répétez 6 fois. En bondissant, on ne plie absolument pas les genoux et on maintient la ligne du corps. Montez complètement les épaules avec élan. Générez un mouvement de la totalité du corps avec les talons lors du contact avec le sol.

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.