Le Yoshinkan, à la fois le dojo historique que le  »style » qui s’y rattache, occupe une place particulière dans le monde de l’aikido.

L’élève de Ueshiba Morihei, Shioda Gozo, fondateur du Yoshinkan, fut à le premier à ouvrir  officiellement un dojo d’aikido au lendemain de la guerre. Bien entendu, Ueshiba Morihei bravait en toute discrétion l’interdiction américaine de pratiquer les arts martiaux dans sa ferme Aiki d’Iwama, et une fois l’interdiction levée, le dojo Ueshiba de Tokyo, Aikikai, ne fut pas apte immédiatement pour la pratique, le bâtiment servant de refuge à plusieurs familles.

À titre personel, bien que n’ayant jamais fait la rencontre de Shioda Gozo (décédé en 1994), j’éprouve un grand attrait pour le personnage et sa pratique. Dans le milieu des années 2000, j’eu même à deux reprises l’opportunité de suivre l’enseignement de Mr Jacques Muguruza, représentant du Yoshinkan pour la France, et pu participé au stage donné par Inoue Kyoichi, directeur du Yoshinkan après la mort de Shioda Gozo. C’était en 2007, je crois.

On trouve désormais très facilement bon nombre de vidéos illustrant la pratique de Shioda ou du Yoshinkan en général, mais il me semble que ce style reste assez peu connu des autres aikidoka. Souvent associé à une étiquette d’aikido dur, proche du Daito ryu des origines, j’ai l’impression que bien souvent la confusion reigne dans les esprits.

C’est pourquoi j’aimerai suggérer quelques médias pour ceux que le sujet intéresse.

Tout d’abord, un peu de lecture avec le livre nouvellement paru de Mr Jacques Payet,  »Uchi Deshi ». Payet sensei qui enseigne de nos jours à Kyoto, est un français qui devint uchi deshi de Shioda Gozo en 1980. Il raconte dans un ouvrage très facile à aborder cette période de sa vie. Peu de temps après avoir débuté la lecture de  »Uchi Deshi », j’appris que Guillaume Erard était en route pour Kyoto afin d’interviewer Payet sensei.  Je vous invite donc à la fois à vous procurer  »Uchi Deshi » en suivant le lien ci-après: ICI, et également à vous abonner à la chaine Youtube de Guillaumesi ce n’est pas déjà fait.

Notez au passage, que Jacques Payet contribua également dans le passé à la traduction anglaise de deux ouvrages de Shioda Gozo, Aikido Jinsei et Aikido Shugyo. Des classiques inévitables selon moi.

Toujours en lien avec Shioda Gozo, la chaine Youtube nouvellement créée de Shioda Masahiro, ShiodaGozoWorld, propose son lot de tutoriels et d’explications. Shioda Masahiro est le petit-fils de Gozo. Suite à des conflits internes au Yoshinkan, son père Yasuhisa qui fut un temps le 3e soke du Yoshinkan, fonda en 2014, sa propre organisation, Shioda International Aikido Federation (SIAF).

Pour finir, Si vous êtes amateur de belles images, je vous invite à jeter un oeil sur l’album dédié à Shioda Gozo sur la page FB de Budoshugyosha.

À lire également sur ce site: La rencontre de deux géants, un petit et un grand

J’ai récemment ouvert une boutique de T shirt: BudoForever, les designs sont encore peu nombreux et je suis clairement un débutant mais n’hésitez pas à me faire vos retours.

Bonne fin d’été et prenez soin de vous.

 

 

 

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.