No featured image set for this post.

Ouvrir un dojo au Japon – Meiinkan Aikido 明陰館合気道

Même si vu d’Europe ou d’occident, enseigner les arts martiaux au Japon pour un étranger, relève parfois du plus haut degré d’accomplissement, en vérité la réalité est tout autre. Il existe en effet de part l’archipel nippone un nombre assez conséquent de non-japonais enseignant des disciplines martiales d’origine japonaise, l’aikido n’échappe pas à la règle… Read more »

No featured image set for this post.

Yamada sensei et Shinkage ryu: à la mémoire de Tamura sensei

Si vous avez en tête un séjour au Japon dans un proche avenir, voici un événement qui pourra éventuellement vous aider à fixer une date pour votre visite.  

No featured image set for this post.

La base des bases

Dans le livre « Aikido, my spiritual journey » de Gozo Shioda, ce dernier évoque l’importance de la technique Shiho nage au travers d’un anecdote impliquant le pratiquant d’avant-guerre Akazawa Zenzaburo. « Mr Akazawa était mon senpai au dojo et il suivait avec confiance les enseignements de Ueshiba sensei. Il se dévouait entièrement à la pratique de Shiho… Read more »

Le sens de l’attaque

Pour moi à n’en point douter l’aikido est une étude martiale, une voie certes, un outil pour travailler sur soi plus encore, mais avec l’esprit de Bu constamment en filligramme. Par là, comprenons-nous bien, je ne me lance pas dans les débats stériles de l’utilité de l’aikido dans un combat de rue ou dans son… Read more »

Ueshiba Morihei, Takeshita Isamu et Gejo Kosaburo: au source du sabre de l’aikido

Fumiaki Shishida, né en 1949, est un professeur d’aikido et un shihan, 8ème dan  de la Japan Aikido Association, l’un des deux groupes principaux du Shodokan Aikido, le style fondé par Tomiki Kenji. Professeur de l’histoire intellectuel des arts martiaux japonais de l’université Waseda (Tokyo) et auteur de plusieurs ouvrages, il obtint le prix de… Read more »

Tamura sensei – Libération 1983

  Shumeikan, le dojo de feu Tamura sensei donne également son nom à une revue éditée par l’ENA, l’école nationale d’aikido. Dans son numéro 18, Shumeikan remet sur le devant de la scène un entretien de Tamura sensei avec un journaliste de Libération, en 1983. Je vous le propose aujourd’hui.

Tamura sensei – l’alpha et l’omega

Entre son arrivée dans le port de Marseille, le 13 novembre 1964 et sa disparition, le 9 juillet 2010, Tamura Nobuyoshi sensei passa un peu plus de 45 ans en France. Un quasi-demi-siècle, où il marqua profondément de son empreinte l’aikido français et européen. Deux vidéos apparues récemment en ce début d’année 2017, illustrent merveillement… Read more »

Mutodori, mains nues face au sabre

              S’il est bien une situation de combat que je juge extrême, voir quasiment désespérée, c’est de devoir faire face à un sabreur alors qu’on se trouve soi-même désarmé. Bien sûr, il s’agit d’un contexte classique de l’aikido mais j’ai été rarement convaincu par ce type de démonstration, car… Read more »

Lesneven 1984 Tamura sensei

Outre les nombreux stages en France et à l’étranger que dirigeait Tamura sensei au cours de l’année, la période estivale n’était pas en reste car elle accueillait trois grands stages internationaux chacun durant une semaine. Cependant, si j’ai eu l’occasion de participer aux trois, parfois au cours d’un même été, c’est sans doute possible que… Read more »

Tamura sensei – début en Europe

Tamura sensei a débarqué sur le continent européen, et plus précisément à Marseille, le 13 novembre 1964. Il avait 31 ans.

Latest
  • Aikido et Iaido à Iwama

    Un sujet qui m’intéresse actuellement (je devrais dire un des nombreux sujets) est l’incorporation de la pratique du Iaido et des techniques au sabre réel au dojo Tanrenkan de Saito Hitohira sensei.

  • Aiki no rentai, le corps forgé pour l’Aiki

    L’héritage martial laissé par Sagawa Yukiyoshi sensei du Daito ryu est un sujet sur lequel je reviens régulièrement en fonction des informations que je peux dénicher.

  • Le dernier uchi deshi de Takeda Sokaku

    Takeda Sokaku, le réputé propagateur du Daito ryu Aiki jujutsu, eut de par le Japon, un nombre considérable d’élèves, un faible pourcentage cependant se distingua du lot, essentiellement les détenteurs du Kyoju Dairi, un titre validant d’une connaissance et d’une maîtrise les autorisant à devenir enseignant-assistant de l’école.

  • Takeda Tokimune, le destin d’un héritier

    En février 2010; la magazine japonais Hiden consacrait un dossier spécial au Daito ryu tel que l’a transmit Tokimune Takeda, fils et successeur du célèbre Sokaku Takeda. Un bon moyen de se rappeler de ce personnage dont l’importance dans le renouveau et l’organisation du Daito ryu est relativement peu connu bien que primordiale.

  • Aunkai (Traduction d’un article du magazine Hiden)

    Voici un article assez conséquent sur les tanren de la méthode fondée par Akuzawa Minoru sensei réalisé par le magazine japonais Hiden (numéro d’Octobre 2011).