Tamura sensei – l’alpha et l’omega

Entre son arrivée dans le port de Marseille, le 13 novembre 1964 et sa disparition, le 9 juillet 2010, Tamura Nobuyoshi sensei passa un peu plus de 45 ans en France. Un quasi-demi-siècle, où il marqua profondément de son empreinte l’aikido français et européen. Deux vidéos apparues récemment en ce début d’année 2017, illustrent merveillement… Read more »

Mutodori, mains nues face au sabre

              S’il est bien une situation de combat que je juge extrême, voir quasiment désespérée, c’est de devoir faire face à un sabreur alors qu’on se trouve soi-même désarmé. Bien sûr, il s’agit d’un contexte classique de l’aikido mais j’ai été rarement convaincu par ce type de démonstration, car… Read more »

Lesneven 1984 Tamura sensei

Outre les nombreux stages en France et à l’étranger que dirigeait Tamura sensei au cours de l’année, la période estivale n’était pas en reste car elle accueillait trois grands stages internationaux chacun durant une semaine. Cependant, si j’ai eu l’occasion de participer aux trois, parfois au cours d’un même été, c’est sans doute possible que… Read more »

Tamura sensei – début en Europe

Tamura sensei a débarqué sur le continent européen, et plus précisément à Marseille, le 13 novembre 1964. Il avait 31 ans.

Piston Horiguchi ピストン堀口

Quiconque s’est déjà intéressé à la vie de Ueshiba Morihei à travers diverses lectures , ne peut être ignorant du nom de Piston Horiguchi. En effet, la plupart des biographies du fondateur de l’aikido, les plus rigoureuses comme les plus fantaisistes, cite parmi les nombreux défis que dû relever O sensei pour asseoir sa réputation… Read more »

L’esprit Shumeikan

A un mois du 6ème anniversaire de la disparition de Tamura sensei, je trouve finalement le temps d’évoquer un ouvrage le concernant, qui me tient à cœur. « Nobuyoshi Tamura shihan, son héritage, son message, volume 1, l’espit Shumeikan » est un livre magnifique que je dois à Xavier Boucher, l’un des coordinateurs du projet, d’avoir eu… Read more »

Shinobukai 偲ぶ会

Hier, 26 avril, avait lieu les célébrations en souvenir du 47ème anniversaire de la disparition de O sensei. Bien entendu, plus qu’en tout autre lieu, le honbu dojo de l’Aikikai se devait, comme chaque année, de célébrer l’évènement. Par la même occasion, on rendait hommage au second doshu, fils de Ueshiba Morihei, Kisshomaru, disparu voilà 17… Read more »

Shikko – Les bases du travail à genoux (Tamura sensei)

Même s’il semble que le travail à genoux en Aikido soit de moins en moins fréquent, quand il n’est carrément pas absent, au sein des dojo, c’est une pratique que j’apprécie et que j’entend conserver le plus longtemps possible pour moi-même et mes élèves. A ce titre, la vidéo de Tamura sensei qui suit est… Read more »

Shisei 姿勢

2016…partons du bon pied. Tout d’abord en vous adressant mes meilleurs voeux, et surtout en publiant un nouvel article après plusieurs mois d’absence.

De l’eau, rien que de l’eau

Emoto Masaru est un auteur japonais né en 1943 et décédé il y a tout juste un an, en octobre 2014. La première fois que j’ai entendu parler de lui, c’était par Tamura sensei, au alentours de 2006, je pense.

Latest
  • Takeda Tokimune, le destin d’un héritier

    En février 2010; la magazine japonais Hiden consacrait un dossier spécial au Daito ryu tel que l’a transmit Tokimune Takeda, fils et successeur du célèbre Sokaku Takeda. Un bon moyen de se rappeler de ce personnage dont l’importance dans le renouveau et l’organisation du Daito ryu est relativement peu connu bien que primordiale.

  • Aunkai (Traduction d’un article du magazine Hiden)

    Voici un article assez conséquent sur les tanren de la méthode fondée par Akuzawa Minoru sensei réalisé par le magazine japonais Hiden (numéro d’Octobre 2011).

  • Le bâton de la vraie victoire

    La place de la pratique des armes dans l’aikido fut et est toujours un sujet de discussion qui soulève les passions

  • Le sabre du Daito ryu

    Une école de sabre de première importance mais relativement peu connue en comparaison du Yagyu shinkage ryu ou du Katori shinto ryu est sans nulle doute l’école Itto ryu, c’est-à-dire l’école du sabre unique.

  • Shinbudo 1942 (Ueshiba Morihei démontre en tenue occidentale)

    Le magazine Shin Budo, une publication consacrée comme son nom l’indique au « nouveau Budo », connu une brève existence durant les années de la guerre du Pacifique.